Louise Mailloux, Djemila Benhabib, Jean Carrière : Le CQCI dénonce la stratégie électorale islamophobe du PQ

mars 13th, 2014 No Comments

Communiqué

Pour diffusion immédiate

 

Montréal, jeudi 13 mars 2014 – Le Collectif Québécois Contre l’Islamophobie (CQCI) dénonce vigoureusement les insultes islamophobes contenues dans la page Facebook du candidat péquiste démissionnaire Jean Carrière, rapportées par des médias indépendants et corroborées par des captures d’écran.

Le CQCI tient à rappeler que ce nouvel incident n’est pas un acte isolé. Plusieurs candidats péquistes affichent ostentatoirement et sans neutralité leur haine de l’islam et leur manque de respect à l’égard de la liberté de conscience et de religion.

Rappelons que Louise Mailloux, candidate du PQ dans Gouin, a réitéré ses positions extrémistes et islamophobes dans les pages du quotidien La Presse. À l’automne dernier, le ministre sortant Bernard Drainville avait tenu des propos inacceptables sur l’islamisation du Québec et plusieurs membres et mêmes ministres du gouvernement sortant étaient membres Facebook du groupe extrémiste Les Insoumis.

« Le Parti Québécois a fait de l’islamophobie sa marque de commerce. En recrutant Djemila Benhabib et Louise Mailloux, deux islamophobes notoires, le PQ a sciemment choisi d’instrumentaliser l’islamophobie et de faire campagne sur le dos de la minorité musulmane» a déclaré Adil Charkaoui, coordinateur du CQCI.

Le CQCI tient à rappeler que l’islamophobie est une réalité que vit de plus en plus la communauté musulmane au Québec et plus particulièrement les femmes voilées. Et ce, depuis le dépôt du projet de charte à l’automne 2013 par le PQ.

 

Le Collectif Québécois Contre l’Islamophobie (CQCI)
514-653 2079
info@islamophobiequebec.org
www.islamophobiequebec.org
https://twitter.com/CQCI_info
www.facebook.com/Collectif.Contre.Islamophobie.Quebec

Le Collectif québécois contre l’islamophobie (CQCI) est un organisme à but non lucratif voué à la lutte contre l’islamophobie sous toutes ses formes et dans toutes les sphères de la société.