René Daoust est condamné pour menaces contre le coordinateur du CQCI

mai 6th, 2014 No Comments

Le Collectif Québécois Contre l’Islamophobie se dit soulagé que René Daoust écope d’un casier judiciaire, mais il trouve préoccupant que cet islamophobe notoire qui ne regrette en rien ses propos violents et ses écrits islamophobes puisse bénéficier d’une suspension de la sentence.

Le Collectif Québécois Contre l’Islamophobie (CQCI)
Courriel : info@islamophobiequebec.orgSite
Web : www.islamophobiequebec.org
Twitter: https://twitter.com/CQCI_info

Facebook :www.facebook.com/Collectif.Contre.Islamophobie.Quebec
********************************************************************************

Charte des valeurs: Un pro-charte condamné pour avoir menacé Adil Charkaoui et des opposants à la charte des valeurs

Il s’est attaqué à un militant d’organisme anti-islamophobe

Un farouche partisan de la charte des valeurs a poussé trop loin son militantisme, qui lui a finalement valu un casier judiciaire pour menaces. Il ne regrette toutefois rien.

«Tes heures sont comptées….», avait écrit René Daoust sur Facebook en septembre 2013.

Le message s’adressait au Adil Charkaoui, porte-parole du Collectif québécois contre l’islamophobie.

Daoust, 47 ans, ne s’était toutefois pas arrêté là. Le mois suivant, il avait menacé des partisans anti-charte qui préparaient des manifestations. Il les avait alors prévenus, toujours sur les réseaux sociaux, que «des gens viendraient armés» et de «faire attention aux snipers».

Ces deux déclarations lui avaient toutefois valu des accusations de menaces. Et plutôt que d’aller en procès, il a finalement reconnu sa culpabilité il y a une dizaine de jours au palais de justice de Montréal.

«L’objectif de monsieur, c’était de faire des pressions politiques, avait expliqué son avocate au juge Jean-Pierre Boyer…»
«…»
Pas assez sévère

De son côté, Adil Charkaoui s’est dit déçu de la sentence, d’autant plus que l’accusé semble loin d’avoir des remords.

« On voit qu’il n’y a pas de regrets, et il n’a pas eu de peine de prison », a fait savoir M. Charkaoui.

Il ajoute que Daoust aurait tenu de nombreux autres propos haineux sur Facebook, bien que ces dernières n’aient pas été mentionnées lors du plaidoyer de culpabilité de Daoust.

« J’aurais aimé qu’il y ait un procès pour qu’il rende des comptes sur ses menaces », a expliqué M. Charkaoui.

Car selon lui, l’accusé représente un « cas problématique ».

« Ça va au-delà des débats civilisés », déplore-t-il.

http://www.journaldemontreal.com/2014/04/30/charte-des-valeurs–un-pro-charte-condamne-pour-avoir-menace-adil-charkaoui-et-des-opposants-a-la-charte-des-valeu