L’affaire Ahmed Abbassi, «un signal d’alarme» pour tous

juin 4th, 2014 No Comments

En avril 2013, dans un communiqué de presse le Collectif Québécois contre l’islamophobie dénonçait « les réactions maladroites des «représentants de la communauté musulmane» au Canada» dans l’affaire Abassi-Essagheir-Jaser et réclamait «un procès juste et équitable selon les principes de la justice fondamentale dans le respect des Chartes des droits et libertés canadienne et québécoise» pour les accusés qui doivent bénéficier en principe comme tout accusé de la présomption d’innocence.
Or, voici le 1er dénouement heureux dans cette histoire nébuleuse!
*****************************************
L’affaire Ahmed Abbassi, «un signal d’alarme» pour les États-Unis

« Avant de déposer des accusations en lien avec le terrorisme «sans preuve solide au préalable», les États-Unis devront désormais y penser à deux fois, prédit une experte américaine en sécurité nationale. Karen Greenberg est aussi d’avis que le cas de l’ex-étudiant de l’Université Laval, le Tunisien Ahmed Abbassi, sonne le glas d’une pratique discutable qui a fait son temps plus de 10 ans après les attentats meurtriers du 11 septembre 2001.

«C’est un signal d’alarme», tranche la directrice du Centre national de sécurité de l’Université Fordham, un établissement new-yorkais. Selon elle, il n’y a aucun doute que le procureur général des États-Unis a reculé dans l’affaire Abbassi puisqu’il ne détenait pas les preuves suffisantes pour le condamner.

Selon Mme Greenberg, dans bon nombre de dossiers devant la justice, les accusations se dégonflent au fil des procédures. Mais qu’elles soient réduites à ce point, il y a là un signe que «le système commence à fonctionner».

«Dans le passé, il était facile d’exagérer ou même de fabriquer des activités criminelles, le système de justice était beaucoup plus réceptif», fait valoir l’experte, qui évoque le contexte «hautement émotionnel» ayant suivi les attentats du 11 septembre 2001. Elle croit que depuis, la poussière est retombée et que les autorités de l’autre côté de la frontière porteront maintenant davantage attention à ce qui existe dans un dossier avant de mettre quelqu’un derrière les barreaux.»

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201406/04/01-4772647-laffaire-ahmed-abbassi-un-signal-dalarme-pour-les-etats-unis.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4772646_article_POS1