Mathieu Bock-Coté, chroniqueur-vulgarisateur des thèses identitaires de l’extrême-droite européenne au Journal de Montréal

janvier 15th, 2016 No Comments

Au Collectif Québécois Contre l’Islamophobie, nous considérons le chroniqueur identitaire Mathieu Bock-Coté comme étant l’un des vulgarisateurs les plus actifs au Québec des thèses identitaires de l’extrême-droite européenne. Sa dernière chronique en date du 13 janvier 2016 en est, par ailleurs, un exemple probant. 

À Cologne, en Allemagne, des agressions multiples, plusieurs à caractère sexuel (plus de 200 plaintes selon Le Monde*), ont eu lieu durant la nuit du Nouvel An. Mathieu Bock-Coté, chroniqueur au Journal de Montréal, a procédé à l’analyse de ces méfaits.

martineau-peladeau

1. Titre: Allemagne : « La femme comme prise de guerre »**

2. Résumé des faits selon Mathieu Bock-Coté:

 » On a d’abord appris que des centaines de femmes avaient été agressées à Cologne le soir du jour de l’An. La nouvelle était stupéfiante. Puis peu à peu, les informations ont filtré.

Il s’agissait de bandes étrangères, généralement composées de réfugiés et de migrants, qui agressaient les femmes. »

3. Analyse des faits selon le chroniqueur du Journal de Montréal MBC:
3.1 La réfutation
Mathieu Bock-Coté entame son raisonnement par une réfutation sur le modèle de « je ne suis pas raciste (ou xénophobe ou islamophobe), mais… »
 » Les autorités ont voulu rappeler à la population qu’il ne fallait pas confondre ces bandes avec les migrants en général. Très bien. Cela va même de soi. Dire le contraire serait insensé.

Mais il faut néanmoins se questionner sur les événements. Nous ne sommes pas devant de la délinquance ordinaire. »

3.2 L’Occident face à la « conquête primitive »

 » Conquête

Nous sommes ici devant des bandes étrangères qui entendent faire la loi dans le pays qui les accueille et qui s’emparent des femmes comme autant de prises de guerre.

C’est une logique de conquête primitive qui opère ici, qu’elle soit consciente ou non. « 

3.3 L’Occident face à cet Autre qui veut nous imposer sa loi, ses valeurs, sa manière de vivre

 » En s’emparant des femmes, on veut soumettre les sociétés européennes.

Le pouvoir des nouveaux maîtres s’exercera d’abord sur elles.

« … »  Nous sommes en droit d’y voir une régression archaïque vers un monde barbare où seuls règnent les rapports de force. »

3.4 L’instrumentalisation de la cause des femmes par l’extrême-droite

 » Ici, la femme n’est plus considérée comme l’égale de l’homme mais comme une créature faible sur laquelle exercer sa domination. »

3.5 La complicité des autorités (le credo populiste de l’extrême-droite méfiante envers le pouvoir)

 » Malheureusement, de tels événements sont plus fréquents qu’on ne le dit.

Mais les autorités préfèrent souvent les cacher, pour éviter qu’on ne remette en question la sacro-sainte diversité, toujours présentée comme une richesse. On les traite comme des faits divers. »… » C’était le cas à Cologne. On a d’abord voulu taire les événements. »… »

 » Trahison

La mairesse de Cologne, Henriette Reker, a plutôt décidé de trahir les femmes de sa ville… »

3.6 La source des maux: le multiculturalisme

 » Le multiculturalisme est un dogme qu’on préserve par la généralisation du mensonge. »… »

il y a ce mythe qui veut qu’on peut accueillir des centaines de milliers et même des millions de migrants de culture profondément étrangère sans provoquer de vives tensions. »

3.7 L’islamisation imminente des sociétés occidentales

 » Tôt ou tard, les invitera-t-elle à porter le voile et à se comporter en bonnes petites filles islamiquement vertueuses?

On appelle cela se soumettre.

3.8 La négation du racisme, de la xénophobie et de l’islamophobie

 » Racisme, xénophobie, islamophobie: ces mots inlassablement répétés servent à faire taire ceux qui s’inquiètent des grandes migrations et de leurs effets. »

3.9 Appel à l’action, au « point de bascule » 

 » Si les nations européennes n’étaient pas complètement désarmées psychologiquement, elles expulseraient systématiquement les agresseurs de Cologne.

Pour l’instant, elles paniquent sans riposter. « 

Sources:

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/01/11/cologne-de-vraies-agressions-qui-suscitent-de-fausses-images_4845463_4355770.html

**http://www.journaldemontreal.com/2016/01/13/allemagne-la-femme-comme-prise-de-guerre