Poste de Veille ou la fabrication de la haine grâce à des sources et à des fonds obscurs

mai 12th, 2016 No Comments
Depuis l’épisode de la charte islamophobe du Parti Québécois, le site Poste de Veille s’est illustré par la quantité phénoménale de publications et d’enquêtes sur ce qu’il estime être l’islamisation de l’occident en général et du Québec en particulier.

Nous constatons aujourd’hui que ce groupe islamophobe anonyme et non enregistré auprès des autorités est devenu au fil du temps une référence pour certains journalistes et recherchistes de députés du Parti Québécois et de la CAQ.
Nous vous proposons quelques articles pour mieux cerner la propagande d’un organisme qui cache les noms des membres de son conseil d’administration, ceux de ses collaborateurs (ses vidéastes, ses traducteurs, ses recherchistes) ainsi que ses sources de financement.
 
Voici quelques liens pour mieux cerner le rôle de Poste de Veille:
1. Une propagande qui vient de très loin
L’une des sources d’information de Poste de Veille est Memri,  » un institut Israélien proche de l’extrême droite Israélienne (le Likud). « 
Selon le journal israélien HAARETZ,  Memri est  » un instrument d’organisations du renseignement Israélien et de planter dans l’esprit des occidentaux des allégations ou de fausses infos destinées à changer le regard de ces mêmes occidentaux sur le monde arabe  » :
 
2. Le Québec flirte avec Marine Le Pen

 » C’est au milieu des années 2000 que des sites propageant des idées islamophobes ou judéophobes ont commencé à apparaître: Jihadwatch, Atlas Shrugs, Gates of Vienna aux États-Unis; Fdesouche, puis Riposte laïque, Le Gaulois et Résistance républicaine, en France. »… » Au Québec, MNIQC et Contre l’islamisation du Québec sont nés tout récemment, tout comme une version locale d’Altermedia.info, un site lancé par David Duke, un ancien du Ku Klux Klan.De part et d’autre de l’Atlantique, ces sites communiquent: MNIQC fait un lien vers Français de France, tout comme Poste de veille, qui s’est imposé comme une «référence» au Québec. »

 » Pour Fdesouche, qui suit l’islamisation en France et ailleurs en Occident, je suis une référence pour le Québec et le Canada, c’est bien normal « , estime l’auteur de Poste de veille, qui refuse de dévoiler son identité et n’a répondu à nos questions que par courriel.  »

3. Philippe Magnan de Poste de Veille savait que Dalila Awada n’est pas radicale

 » L’administrateur de Poste de Veille Philippe Magnan savait que Dalila Awada, une jeune étudiante féministe qui avait milité en faveur d’accommodements en matière de signes religieux, n’était en aucune manière reliée à des islamistes radicaux et qu’il l’a quand même associée à ces milieux par intérêt pour son site internet. « 

http://www.tvanouvelles.ca/2014/05/09/il-savait-que-dalila-awada-nest-pas-radicale

4. LE COMBAT ISLAMOPHOBE DE MARC LEBUIS ET DE POINT DE BASCULE CANADA
« …il nous semble nécessaire et urgent que les choses soient posées clairement et que les caractères néoconservateur, identitaire, raciste et islamophobe de sites comme Point de Bascule, Bivouac-Id ou Poste de Veille (qui fonctionnent largement en réseau) soient connus de tous et de toutes afin de bien comprendre les enjeux du débat sur la laïcité et les positions idéologiques des différents intervenants dans ce débat de société. »
3. La réputation 
 » Je me suis étonnée que mon amie fréquente le site Poste de veille, que j’avais toujours considéré comme un amalgame islamophobe de théories du complot. » Judith Lussier

4. Collaboration avec l’institut Canadien de Recherches sur le Judaïsme

Poste de Veille

5.  La logique islamophobe de Poste de veille, Point de Bascule, PEGIDA Québec et la FQS selon le professeur Paul Eid (Vidéo)